Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Le verbe – l’indicatif présent

Dans le cas des verbes réguliers, cette forme a pour base la racine du verbe, celle qui se trouve dans les dictionnaires, ou son thème* et des terminaisons personnelles spécifiques dont les voyelles s’harmonisent avec les autres voyelles du verbe (voir L’harmonie vocalique). Cela donne trois variantes de terminaisons (en gras dans les tableaux). À noter que les pronoms personnels sujets ne sont utilisés que pour mettre la personne en relief, puisque celle-ci ressort très bien des terminaisons.

 

Ci-après, voici des exemples de conjugaison parmi les verbes réguliers du type le plus fréquent, à la conjugaison indéfinie, c’est-à-dire sans complément d’objet direct défini :

 

vár attendre   beszél parler   fütyül siffler
               
várok j’attends   beszélek je parle   fütyülök je siffle
vársz tu attends   beszélsz tu parles   fütyülsz tu siffles
vár il/elle attend   beszél il/elle parle   fütyül il/elle siffle
várunk nous attendons   beszélünk nous parlons   fütyülünk nous sifflons
vártok vous attendez   beszéltek vous parlez   fütyültök vous sifflez
várnak ils/elles attendent   beszélnek ils/elles parlent   fütyülnek ils/elles sifflent

 

Cette catégorie de verbes se caractérise par l’absence de terminaison (ou terminaison 0) à la 3e personne du singulier. Il y en a une autre, plus restreinte, qui a la terminaison -ik à cette personne et, pour la plupart de ces verbes, la terminaison -om, -em ou -öm à la 1ère personne du singulier. Exemples : játszik 'jouer' – játszom 'je joue', érkezik 'arriver' – érkezem 'j’arrive', öltözik 's’habiller' – öltözöm 'je m’habille'**.

 

Dans ces deux catégories de verbes, il y en a qui n’ont pas la terminaison -sz à la 2e personne du singulier. Ce sont ceux dont la racine se termine en s, en sz ou en z, qui présentent la particularité d’avoir à la 2e personne du singulier la terminaison -ol, -el ou -öl. Des exemples de tels verbes sont olvas 'lire' – olvasol 'lire', tesz 'mettre' – teszel 'tu mets' et öltözik 's’habiller' – öltözöl 'tu t’habilles'.

 

À la conjugaison définie (avec COD défini), les terminaisons sont différentes :

 

várom a lányt j’attends la fille
várod tu attends
várja il/elle attend
várjuk nous attendons
várjátok vous attendez
várják ils/elles attendent

várlak

je t’/vous attends

 

beszélem ezt a nyelvet je parle cette langue
beszéled tu parles
beszéli il/elle parle
beszéljük nous parlons
beszélitek vous parlez
beszélik ils/elles parlent

 

fütyülöm az éneket je siffle la chanson
fütyülöd tu siffles
fütyüli il/elle siffle
fütyüljük nous sifflons
fütyülitek vous sifflez
fütyülik ils/elles sifflent

 

Remarques sur les terminaisons :

1. À la conjugaison définie, tous les verbes ont une terminaison à la 3e personne du singulier.

2. Les verbes qui ont la terminaison -om/-em/-öm à la conjugaison indéfinie, ont cette même terminaison à la conjugaison définie : játszom egy szerepet 'je joue un rôle' et játszom a szerepemet 'je joue mon rôle'.

3. Les verbes qui, à la conjugaison indéfinie, ont la terminaison -ol/-el/-öl à la 2e personne du singulier, possèdent à la conjugaison définie la même terminaison que les autres verbes : olvasol egy könyvet 'tu lis un livre', olvasod a könyvet 'tu lis le livre'.

4. Dans le cas des verbes du point 3, la consonne finale de racine s, sz ou z assimile le j des terminaisons qui ont ce son initial, et ces consonnes s’allongent (sont doublées dans l’écriture) : olvassa a könyvet 'il/elle lit le livre', játsszák a szerepüket 'ils/elles jouent leur rôle', főzzük az ebédet 'nous préparons le déjeuner'.

5. À la conjugaison définie, les terminaisons anticipent ou reprennent le COD, par conséquent elles ont aussi la fonction remplie en français par les pronoms personnels COD atones de la 3e personne ('le, la, les'), mais sans distinguer le nombre du COD. Exemple : – Énekeled az éneket? – Nem, fütyülöm 'Tu chantes la chanson ? / Tu la chantes, la chanson ? – Non, je la siffle'.

6. Les pronoms personnels COD atones français 'te' et 'vous' ont aussi leur correspondant hongrois dans la terminaison -lak/-lek, toujours sans distinction de nombre et utilisée uniquement avec le verbe à la 1ère personne du singulier : várlak 'je t’/vous attends', nézlek 'je te/vous regarde'.

 

La négation du verbe se fait par le mot négatif nem 'non' placé avant le verbe, sans qu’il y ait besoin, comme en français, d’un second mot négatif. Exemple : Szilvia énekel 'Szilvia chante' → Szilvia nem énekel 'Szilvia ne chante pas'. Un verbe nié avec nem peut se répéter et nié cette fois avec un autre mot négatif, sem 'non plus' : Én sem énekelek 'Moi non plus, je ne chante pas'. En hongrois aussi, dans ce cas on peut omettre la seconde utilisation du verbe : Én sem 'Moi non plus'.

 

Verbes à particularités

 

a) Les verbes à la racine / au thème terminé en voyelle longue + t ou en deux consonnes ont à l’indicatif présent certaines formes personnelles différentes de celles des verbes les plus typiques :

• la terminaison -asz/-esz à la 2e personne du singulier, conjugaison indéfinie ;

• la terminaison -otok/-etek/-ötök à la 2e personne du pluriel, conjugaison indéfinie ;

• la terminaison -anak/-enek à la 3e personne du pluriel, conjugaison indéfinie ;

• la terminaison -alak/-elek à la conjugaison définie à sujet de la 1ère personne du singulier et COD de la 2e personne.

 

Exemples :

 

választ choisir   ért comprendre   feldönt renverser
               
választasz tu choisis   értesz tu comprends   feldöntesz tu renverses
választotok vous choisissez   értetek vous comprenez   feldöntötök vous renversez
választanak ils/elles choisissent   értenek ils/elles comprennent   feldöntenek ils/elles renversent
választalak je te/vous choisis   értelek je te/vous comprends   feldöntelek je te/vous renverse

 

b) Certains des verbes à la terminaison -ik à la 3e personne du singulier ont à la conjugaison indéfinie, 1ère personne du singulier, la terminaison -ok/-ek/-ök, atypique pour cette catégorie de verbes : futballozik – futballozok 'je joue au football', biciklizik – biciklizek 'je roule à vélo', eltűnik – eltűnök 'je disparais'.

 

c) Certains verbes perdent à certaines personnes la voyelle précédant la consonne finale de leur racine :

• exemples pour les verbes à la racine terminée en s, sz ou z, qui perdent cette voyelle aux 1ère et 2e personnes du singulier et à la 1ère du pluriel:

érez 'sentir' : érzek 'je sens', érzel 'tu sens', érzünk 'nous sentons' ;

ellenőriz 'contrôler' : ellenőrzök 'je contrôle', ellenőrzöl 'tu contrôles', ellenőrzünk 'nous contrôlons' ;

• exemple pour les verbes à la racine terminée en une autre consonne, qui perdent cette voyelle à la 1ère personne du singulier et du pluriel: mozog 'bouger' : mozgok 'je bouge', mozgunk 'nous bougeons'.

 

d) D’autres verbes reçoivent à la 2e personne du pluriel une voyelle avant la consonne finale de leur racine : fürdik 'se baigner' – fürödtök 'vous vous baignez'.

 

Verbes irréguliers

 

van 'être'

 

L’indicatif présent de ce verbe a les formes suivantes à la forme affirmative :

 

vagyok je suis
vagy tu es
van il/elle est
vagyunk nous sommes
vagytok vous êtes
vannak ils/elles sont

 

Au négatif, à la 3e personne, ce verbe a deux formes au singulier et deux au pluriel, constituées de mots différents de la forme affirmative, une forme négative par nombre incluant le sens 'ni, non plus'. Exemples en phrases :

Péter nincs Budapesten 'Péter n’est pas à Budapest' ;

Éva sincs otthon 'Éva non plus n’est pas chez elle' ;

A gyerekek nincsenek az osztályokban 'Les enfants ne sont pas dans les classes' ;

A tanárok sincsenek az iskolában 'Les professeurs non plus ne sont pas à l’école'.

 

À l’indicatif présent, en tant que copule, ce verbe a la particularité d’être présent aux 1ère et 2e personnes, mais obligatoirement omis à la 3e personne : A feleségem orvos, és én is orvos vagyok 'Ma femme est médecin et moi aussi, je suis médecin' (littéralement 'L’épouse-ma médecin, et moi aussi médecin suis'), Ezek a virágok drágák 'Ces fleurs sont chères' (litt. 'Celles-ci les fleurs chères').

 

megy 'aller' : megyek, mész, megy, megyünk, mentek, mennek

 

jön 'venir' : jövök, jössz, jön, jövünk, jöttök, jönnek

 

alszik 'dormir' :

• conjugaison indéfinie : alszom, alszol, alszik, alszunk, alszotok, alszanak

• conjugaison définie : alszom, alszod, alussza, alusszuk, alusszátok, alusszák

 

fekszik 'être couché' : fekszem, fekszel, fekszik, fekszünk, fekszetek, fekszenek

 

__________________

 

* Le thème du verbe est formé de sa racine + au moins un suffixe.

** Beaucoup de verbes qui sont réfléchis en français ne le sont pas en hongrois.

*** Pour simplifier, ici on donne les équivalents français seulement au masculin.

 

Exercices :

 

Leçon 2, 1

Leçon 3, 1

Leçon 3, 2

Leçon 4, 1

Leçon 5, 2

Leçon 7, 1

Leçon 7, 2

Leçon 7, 3

Leçon 7, 5

Leçon 8, 1

Leçon 9, 2

Leçon 9, 3

Leçon 10, 1

Leçon 11, 1

Leçon 12, 4

Leçon 13, 1

Leçon 14, 1

Leçon 14, 2

Leçon 16, 2

Leçon 26, 6

Leçon 31, 3



01/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres