Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Préliminaires du cours

Le hongrois est une langue très différente du français. Pour en avoir un aperçu, vous pouvez consulter l’article Hongrois de Wikipédia. Malgré les différences, il y a des éléments communs aux deux langues, au niveau du vocabulaire. Tout d’abord, il y a un nombre important de mots dits « internationaux », dont voici la forme en hongrois: akvárium, automata, azúr, detektív, kaszinó, kaviár, platina, taxi, telefon, etc. Et puis il y a pas mal de mots français empruntés par le hongrois. Faites donc une expérience : postez en commentaire les mots français que vous aurez reconnus sous leur forme hongroise : bizsu, blúz, butik, büfé, garázs, kabin, kamion, naiv, rúzs, vitrin. Je vous répondrai combien vous en aurez trouvés. Finalement, le français aussi a quelques mots empruntés au hongrois. Savez-vous quelle est l'histoire du mot 'coche' (d’où 'porte cochère') ? Eh bien, ça vient du mot hongrois kocsi, du groupe de mots kocsi szekér 'chariot de Kocs', où Kocs est le nom d’une localité. C’est là qu’on a inventé un certain type de véhicule qui a pris son nom.

 

Et maintenant, voyons la chose la plus importante à savoir avant de commencer les leçons : comment on prononce le hongrois. Tout d’abord il faut avoir conscience d’une grande différence entre hongrois et français quant à la correspondance prononciation – écriture. En hongrois, l’écriture rend beaucoup plus fidèlement la prononciation qu’en français, ce qui est une facilité, mais il faut se garder de lire le hongrois selon les règles de lecture du français. Voici comment on prononce ce qu’on écrit en hongrois. Vous pouvez aussi entendre les consonnes et groupes de consonnes qui se lisent autrement qu’en français, grâce à Wikipédia, en cliquant dessus. On peut aussi les entendre dans les deux vidéos sous ce tableau, ainsi que les voyelles :

 

Lettres

Prononcées exactement (pour certaines) ou à peu près (pour d’autres) comme

a

'a' dans 'pas', prononcé par les Québécois

á

'a' long, dans 'art'

b

'b' dans 'bol'

c

'ts' dans 'mouche tsé-tsé'

cs

'tch' dans 'tchèque'

d

'd' dans 'dame'

dz

'z' dans le mot italien 'zona'

dzs

'dj' dans 'Djibouti'

e

'e' bref, dans 'est' (le point cardinal)

é

'e' long, dans 'eh!'

f

'f' dans 'fou'

g

'g' dans 'goût'

gy

'di' dans 'dieu'

h

'h' dans le mot anglais 'home' ou l’allemand 'Haar', donc effectivement prononcé

i

'i' bref, dans 'idée'

í

'i' long, dans 'pire'

j

'y' dans 'yeux'

k

'k' dans 'kilo'

l

'l' dans 'lit'

ly

'y' dans 'yeux'

m

'm' dans 'mer'

n

'n' dans 'nez'

ny

'gn' dans 'agneau'

o

'o' bref, dans 'pot'

ó

'o' long, dans 'dôme'

ö

'eu' bref, dans 'peut-être'

ő

'eu' long, dans 'émeute'

p

'p' dans 'Paul'

q

seulement dans des mots étrangers, prononcée comme dans celles-ci

r

'r' roulé avec la pointe de la langue

s

'ch' dans 'chat'

sz

's' dans 'salle'

t

't' dans 'toi'

ty

'ti' dans 'le tien'

u

'ou' bref, dans 'oubli'

ú

'ou' long, dans 'rouge'

ü

'u' bref, dans 'utile'

ű

'u' long, dans 'pur'

v

'v' dans 'vous'

w

seulement dans des mots étrangers, prononcée comme dans celles-ci

x

seulement dans des mots étrangers, prononcée comme dans celles-ci

y

seulement dans des mots étrangers, prononcée comme dans celles-ci

z

'z' dans 'zut'

zs

'j' dans 'jour'

 

 

Quelques remarques :

  1. La seule difficulté de correspondance qui ressemble à celles qu’on trouve en français est qu’on écrit de deux façons le son représenté en français par 'y' dans 'yeux' : en hongrois, c’est transcrit le plus souvent j mais parfois ly.
  2. Il manque au français les sons transcrits par c, cs, dz, dzs, gy, h et ty.
  3. Il faut faire attention à ne pas lire gy, ly et ty comme en français. Un seul son correspond à chacun de ces groupes de lettres.
  4. En français, le son 'gn' est la paire mouillée de 'n'. En hongrois aussi il y a cette paire, ny – n, mais en plus il y a les paires mouillée – non mouillé gy – d et ty – t.
  5. Les voyelles ií, oó, öő, uú, üű forment des paires brève – longue sans aucune autre différence de prononciation. Aá, eé forment également des paires brève – longue mais il y a aussi une autre différence de prononciation entre leurs membres. Remarquez l’accent aigu qui marque les voyelles longues.
  6. Toutes les consonnes aussi peuvent être longues, c’est-à-dire géminées, prononcées effectivement, comme en français le 'l' dans le groupe de mots 'il l’a vu', ou comme c’est possible de les prononcer dans 'illusion', 'immobile', 'inné', 'irréprochable'.

L’aspect sonore du hongrois est rendu très différent de celui du français par l’accentuation. En effet, si en français l’accent frappe la dernière voyelle prononcée du mot isolé, en hongrois il tombe sur la première syllabe.

 

Comment apprendre plus facilement

 

Pour entendre la prononciation de tout texte hongrois, allez sur le site Webforditas, tapez ou copiez votre texte dans l’espace de saisie, cliquez sur «Hungarian» sous l'espace de saisie, puis sur «Speech». C’est une voix de synthèse mais suffisamment fidèle qui prononce votre texte.

 

Si vous avez oublié la signification des termes de grammaire utilisés dans les explications, vous n'avez qu'à cliquer dessus et vous tomberez sur leur explication donnée par Synapse Développement.

 

Les exercices et les jeux de ce cours sont réalisés avec divers logiciels gratuits. Pour les faire, lancez une seconde fois votre navigateur pour avoir devant les yeux deux fenêtres : une avec la leçon, l’autre avec l’exercice à faire, pour pouvoir suivre l’explication concernant l’exercice pendant que vous le faites.

 

Comment écrire en hongrois

 

Il est nécessaire d’écrire correctement dès le début, c’est-à-dire de mettre les accents sur les voyelles, parce que sinon, ça peut créer facilement des confusions.

 

Pour écrire les caractères qui ne se trouvent pas sur les claviers français, je peux faire deux suggestions à ceux qui ont Windows.

 

1. On peut obtenir le clavier hongrois par le Panneau de configuration. Dans Windows 7, on fait les pas suivants :

 

> Horloge, langue et région

> Région et langue

> Claviers et langues

> Modifier les claviers

> Ajouter

> Hongrois

> Clavier

> Hongrois

> OK (Il y a aussi un bouton Aperçu qui permet de voir la disposition des touches.)

> Appliquer

> OK

 

Sur la barre des tâches, vous aurez un bouton FR, pour le français, votre clavier par défaut. En cliquant dessus, vous verrez un bouton HU, pour le hongrois. Si vous cliquez dessus, votre clavier deviendra hongrois. L’inconvénient de cette méthode est la disposition différente des touches.

 

2. Personnellement, j’ai opté pour une méthode que je trouve plus simple, parce qu’il ne faut pas changer de clavier. On obtient les caractères en tenant enfoncée la touche Alt et en composant un code de quatre chiffres sur le clavier numérique. Voici les codes des caractères accentués hongrois :

 

Á – Alt + 0193

á – Alt + 0225

Í – Alt + 0205

í – Alt + 0237

Ó – Alt + 0211

ó – Alt + 0243

Ő – Alt + 0336

ő – Alt + 0337

Ú – Alt + 0218

ú – Alt + 0250

Ű – Alt + 0368

ű – Alt + 0369

 

Pour les minuscules, j’ai fait des macrocommandes dans Word. Par exemple celle pour á est commandée par les touches Ctrl + a, celle pour ó par Ctrl + o, celle pour ő par Ctrl + Alt + o, etc. C’est un peu de travail au début pour faire les macrocommandes, mais après, quand on s’est habitué, c’est très facile. Pour les majuscules, qui sont beaucoup moins fréquentes, je fais directement Alt + ....

 

3. Une autre méthode consiste à utiliser LEXILOGOS – clavier multilingue – hongrois-magyarul. Le seul inconvénient en est qu’il faut copier-coller le texte qu’on a tapé.

 

À vos commentaires pour demander des explications supplémentaires, faire des suggestions d’amélioration, signaler des disfonctionnements, etc.



19/10/2010
23 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres