Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Leçon 24

24. (huszonnegyedik) lecke / Leçon 24

 

24 huszonnégy / vingt-quatre

 

Labdáznak a gyerekek

Les enfants jouent au balon

[Jouent-au-balon les enfants]

 

Copiez-collez le dialogue dans Webforditas, écoutez-le et répétez-le tout en le lisant, jusqu’à ce que vous le prononciez correctement. (Ne manquez pas de cliquer sur «Hungarian» sous l’espace de saisie avant de cliquer sur «Speech» !)

 

Zsuzsa:

Mit csináltok?! Ki törte be az ablakot? Te, Laci?

Qu’est-ce que vous faites ?! Qui a cassé la vitre ? C’est toi, Laci ?

[Quoi (COD) faites ?! Qui a-cassé vers-dans la fenêtre (COD) ? Toi, Laci ?

Laci:

Nem én voltam! Pisti volt!

C’était pas moi ! C’était Pisti !

Non moi ai-été ! Pisti a-été !

Pisti:

Nem igaz! Te vagy a hibás, Laci! Rám rúgtad a labdát, és tőlem az ablakra pattant.

C’est pas vrai ! C’est ta faute, Laci ! T’as shooté le ballon sur moi et de moi il a rebondi sur la vitre.

Non vrai ! Toi es le fautif, Laci ! Vers-sur-moi as-shooté-le le ballon (COD), et de-chez-moi la fenêtre-vers-sur a-bondi.

Zsuzsa:

Nem érdekel! Hányszor mondtam már, hogy ne labdázzatok ilyen közel a házhoz?

Je m’en fiche ! Combien de fois je vous ai dit de ne pas jouer au ballon si près de la maison ?

Non intéresse ! Combien-fois ai-dit-le déjà, que ne jouiez-au-ballon comme-ceci près la maison-vers-chez ?

Pisti:

Rendben, anyu, bocsánat. Nem csináljuk többé.

Ça va, maman, pardon. On recommencera pas.

Ordre-dans, maman, pardon. Non faisons-le plus.

Zsuzsa:

Ezek a gyerekek az idegeimre mennek!

Ces enfants me tapent sur les nerfs !

Ceux-ci les enfants les nerfs-mes-vers-sur vont !

Péter:

Csillapodj le, drágám! Nem olyan súlyos.

Calme-toi, chérie ! C’est pas si grave.

Calme-toi vers-le-bas, chère-ma ! Non comme-cela grave.

Zsuzsa:

Te könnyen beszélsz! Nem te foglalkozol velük.

Tu parles facilement, toi ! C’est pas toi qui t’occupes d’eux.

Toi facilement parles ! Non toi occupe-te avec-eux.

Péter:

No, nyugodj meg! Még soha nem láttalak ilyen dühösnek.

Allez, calme-toi ! Je ne t’ai jamais vue aussi furieuse.

Eh, calme-toi préfixe ! Encore jamais non ai-vu-te comme-ceci furieuse-à.

Zsuzsa:

Nem múlik el. Még mindig mérges vagyok.

Ça ne passe pas. Je suis toujours en colère.

Non passe ailleurs. Encore toujours coléreuse suis.

Péter:

Számolj tízig… Most jobban vagy?

Compte jusqu’à dix… Ça va mieux maintenant ?

Compte dix-jusqu’à… Maintenant mieux es ?

Zsuzsa:

Igen. Bocsánat, hogy így elragadtattam magam.

Oui. Excuse-moi de m’être emportée comme ça.

Oui. Pardon, que comme-ceci ai-emporté-me moi-même.]

 

Les mots nouveaux du texte

 

Noms :

 

ablak, -ot, -ok, -a

1. fenêtre ; 2. vitre

anya, -át, -ák, anyja

mère

anyu, -t (fam.)

maman

bocsánat, -ot, -ok, -a

pardon

ideg, -et, -ek, -e

nerf

labda, -át, -ák, -ája

ballon

rend, -et, -ek, -je

ordre

 

Adjectifs :

 

dühös, -et, -ek

furieux

hibás, -at, -ak

fautif

igaz, -at, -ak, -a

vrai

mérges, -et, -ek

en colère

súlyos, -at, -ak

grave

 

Pronom/adjectif interrogatif :

 

hány?, -at

combien (de) ?

 

Pronoms/adjectifs démonstratifs :

 

ilyen, ilyet, ilyenek

comme ceci, comme celui-ci

olyan, olyat, olyanok

comme cela, comme celui-là

 

Verbes :

 

csillapodik, -om, -sz, -tam, -ott, -j!

se calmer

elmúlik, -t, -jon el! (utilisé seulement à la 3e personne)

passer

elragadtatja magát

s’emporter

érdekel, -sz, -tem, -t, -j!

intéresser

labdázik, -om, -ol, -tam, -ott, -z!

jouer au ballon

megnyugszik, -om, -ol, -nyugodtam, -nyugodott, nyugodj meg!

se calmer

mond, -asz, -tam, -ott, -j!

dire

pattan, -sz, -tam, -t, -j!

bondir, ricocher

rúg, -sz, -tam, -ott, -j!

1. donner un/des coup(s) de pied ; 2. shooter

számol, -sz, -tam, -t, -j!

compter, dénombrer

tör, -sz, -tem, -t, -j!

casser

 

Adverbes :

 

így

comme ceci

közel

près

már

déjà

ne(m) + verbe + többé

ne + verbe + plus

 

Interjection :

 

No!

Eh !

 

Énoncés communicatifs :

 

Bocsánat. (demander pardon)

Pardon.

Csillapodj le! (calmer)

Calme-toi !

Mérges vagyok. (expression de la colère)

Je suis en colère.

Nem érdekel! (expression de l’indifférence)

1. Ça ne m’intéresse pas ! 2. Je m’en fiche/fous !

Nem olyan súlyos. (rassurer)

Ce n’est pas si grave.

Nyugodj meg! (calmer)

Calme-toi !

Rendben van. (expression de l’accord)

Ça va.

Te vagy a hibás! (accuser)

C’est (de) ta faute !

 

Après avoir étudié le texte et son vocabulaire, faites cet exercice pour voir si vous comprenez le texte sans la traduction.

 

Vocabulaire et énoncés communicatifs supplémentaires

 

La maison et le grand immeuble d’habitation

 

Maison :

garázs, -t, -ok, -a

garage

fal, -at, -ak, -a

mur, paroi

ajtó, -t, -k, ajtaja

porte

udvar, -t, -ok, -a

cour

állat, -ot, -ok, -a

animal

kutya, -át, -ák, -ája

chien

macska, -át, -ák, -ája

chat

kert, -et, -ek, -je

jardin

növény, -t, -ek, -e

plante

fa, -át, -ák, -ája

arbre

fű, füvet, füvek, fűje

herbe

virág, -ot, -ok, -a

fleur

madár, madarat, madarak, madara

oiseau

 

Grand immeuble :

épület, -et, -ek, -e

bâtiment

földszint, -et, -ek, -je

rez-de-chaussée

lift, -et, -ek, -je

ascenseur

emelet, -et, -ek, -e

étage

 

Frais :

ár, -at, -ak, -a

prix

lakbér, -t, -ek, -e

loyer

rezsi, -t, -k, -je

charges

benne van (ex. A rezsi benne van a lakbérben.)

compris, inclus (ex. 'Les charges sont comprises dans le loyer.')

 

Services :

fűtés, -t, -e

chauffage

központi fűtés

chauffage central

gáz, -t, -ok, -a

gaz

villany, -t, -a

électricité

 

Verbes :

kiad, -sz, -tam, -ott, -j ki!

louer (action du propriétaire)

bérel, -sz, -tem, -t, -j!

louer (action du locataire)

működik, -öm, -sz/-öl, -tem, -ött, -j!

fonctionner

bekapcsol, -sz, -tam, -t, -j be!

connecter

kikapcsol

déconnecter

kinyit, -sz, -ottam, -ott, nyiss ki!

ouvrir

elzár, -sz, -tam, -t, -j el!

fermer (par ex. un robinet)

 

Accuser quelqu’un

 

Ennek te vagy az oka!

C’est à cause de toi !

Ez a te hibád!

C’est ta faute à toi !

Te vagy a bűnös! (faute grave)

C’est toi le coupable !

 

Pardon

 

Demander pardon :

 

Bocsánatot kérek.

Je te/vous demande pardon.

Bocsáss meg!

Pardonne-moi !

Elnézést kérek.

Je te/vous demande des excuses.

Ezer bocsánat!

Mille excuses !

Nagyon sajnálom.

Je suis vraiment désolé(e).

Pardonner :

 

Nem tesz semmit.

Ça ne fait rien.

Semmi baj.

C’est pas grave.

 

Expression du dépit, de la colère

 

A fenébe! (fam.)

Zut !

Majd megpukkadok a méregtől!

Je suis furieux !

Na, még ez is! (fam.) 

Voilà autre chose !

Na, még ilyet! (fam.)

Ça alors !

Na, tessék! (ironique)

Allons bon !, Ça y est !

Nagyon dühös vagyok! / Nagyon haragszom!

Je suis très fâché(e) !

 

Calmer

 

Ne idegeskedj!

Ne t’énerve pas !

Ne izgasd fel magad!

Ne te mets pas dans des états pareils !

Ne ragadtasd el magad!

Ne te laisse pas emporter !

 

Rassurer

 

Annyi baj legyen!

Tant pis !

Ne bosszankodj!

Ne te fais pas de mauvais sang !

Ne csinálj bolhából elefántot!

N’en fais pas tout un fromage ! (littéralement, 'Ne fais pas un éléphant d’une puce !')

Nem történt szerencsétlenség.

Ce n’est pas une catastrophe.

Nincs semmi baj.

Il n’y a rien de grave.

Túl nagy ügyet csinálsz ebből.

Tu en fais toute une affaire.

 

Explications

 

1

Mots dérivés. Le verbe labdázik 'jouer au ballon' , du nom labda 'ballon', est formé avec le variante -zik du suffixe -z(ik)/-oz(ik)/-az(ik)/-ez(ik)/-öz(ik). D’autres verbes qu’on forme ainsi : autó 'auto' > autózik 'rouler en voiture', sör 'bière' > sörözik 'boire de la bière', vacsora 'dîner' > vacsorázik '(prendre le) dîner', bicikli > biciklizik 'rouler à vélo, faire du vélo' program > programoz (en informatique).

Avec le suffixe -s/-os/-as/-es/-ös : hibás 'fautif' < hiba 'faute', súlyos 'grave' < súly 'poids', dühös 'furieux' < düh 'furie, colère', mérges 'fâché' < méreg 1. 'poison' ; 2. 'colère' (remarquez la chute de e entre les deux dernières consonnes).

Könnyen 'facilement' est dérivé de könnyű 'facile', avec chute de la dernière voyelle de l’adjectif.

 

2

Terminaisons de compléments du verbe. Tőlem 'de moi' est un pronom personnel formé de la terminaison -tól/-től + le suffixe personnel -em. (Avec les autres suffixes personnels, on a tőled 'de toi', tőle 'de lui/elle', tőlünk 'de nous', tőletek 'de vous', tőlük 'd’eux/elles'.) La terminaison elle-même sert principalement à former des compléments de lieu ayant le sens 'à partir de, depuis, de chez' + nom. Je la traduis littéralement par [-de-chez] dans tous les cas. Cette terminaison complète une série de trois terminaisons dont les deux autres sont déjà apparues dans ce cours : -hoz/-hez/-höz [-vers-chez] (avec des verbes impliquant le déplacement vers le lieu en cause) et -nál/-nél [chez] (avec des verbes qui n’impliquent pas un tel déplacement). Exemples avec un nom : Évához megyek 'Je vais chez Éva' – Évánál vagyok 'Je suis chez Éva' – Évától jövök 'Je viens de chez Éva'. Avec des pronoms personnels : Hozzá utazom 'Je vais (voyage) chez lui/elle' – Nála lakom 'J’habite chez lui/elle' – Tőle jövök 'Je viens de chez lui/elle'.

Le mot tízig 'jusqu’à dix' comporte la terminaison -ig qui exprime une limite dans une quantité, dans l’espace ou dans le temps : húszig 'jusqu’à vingt', az iskoláig 'jusqu’à l’école', holnapig 'jusqu’à demain'. Cette terminaison a une seule variante.

 

3

L’impératif-subjonctif. Dans la phrase mondtam már, hogy ne labdázzatok 'je vous ai déjà dit de ne pas jouer au ballon, le verbe de la proposition subordonnée, labdázzatok, a la valeur du subjonctif français (bien qu’ici il se traduise pas l’infinitif), exprimant ce que le sujet de la proposition principale interdit. Un exemple plus proche de la construction française : Nem akarom, hogy labdázzatok 'Je ne veux pas que vous jouiez au ballon'.

Vous avez déjà vu dans la leçon précédente qu’un verbe comme labdázzatok présente une particularité de formation de l’impératif-subjonctif : l’assimilation de la marque de ce mode, -j, par le z de la fin du thème du verbe. D’autres particularités de formation :

• Les verbes au radical/thème en ít ou en consonne + t ont la marque -s, qui assimile le t dans la parole, ts se prononçant [tch] : tanít 'enseigner' > tanítson, feldönt 'renverser' > döntsön fel.

• Les verbes au radical/thème terminé en voyelle (autre que í) + t ont la marque -s qui assimile totalement le t, ce qui est rendu par écrit aussi : fizet 'payer' > fizessen.

• Les verbes en szt ont la marque -sz, perdant le t : fogyaszt 'consommer' > fogyasszon.

Il y a aussi des verbes irréguliers, ceux qui ne rentrent ni dans la catégorie des verbes dont j’ai donné des exemples de conjugaison ni dans celle présentant des particularités. Voici ceux qui sont déjà connus, ayant le radical en sz qui change en gy à toutes les personnes de l’impératif-subjonctif et présentant des formes à part à la 2e personne du singulier :

 

eszik 'manger'

iszik 'boire'

visz 'porter'

Conj. ind.

Conj. déf.

Conj. ind.

Conj. déf.

Conj. ind.

Conj. déf.

egyél

egyed / edd

igyál

igyad / idd

vigyél

vigyed / vidd

 

lesz 'être'

tesz 'mettre'

vesz 'prendre'

Conj. ind.

Conj. ind.

Conj. déf.

Conj. ind.

Conj. déf.

legyél / légy

tegyél / tégy

tegyed / tedd

vegyél / végy

vegyed / vedd

 

 

Dans le verbe jön 'venir', le -j assimile le n : jöjjek, jöjj(él), jöjjön, jöjjünk, jöjjetek, jöjjenek. Jöjj(él), jöjjünk et jöjjetek, utilisés aussi bien avec leur valeur impérative qu’avec celle de subjonctif, ont les formes alternatives gyere! 'viens !', gyerünk! 'allons !' et gyertek! 'venez !' respectivement, employées seulement comme impératifs.

Le verbe megy 'aller' a pour radical de l’impératif-subjonctif men- : menjek, menj(él), etc.

À l’impératif-subjonctif aussi on détache le préfixe du verbe et on le place après celui-ci dans certains cas. Avec sa valeur d’impératif, le détachement se fait toujours : Csillapodj le! / Nyugodj meg!  'Calme-toi !', Ne törd be az ablakot!  'Ne casse pas la vitre !'

 

4

Expression de la multiplication. Le mot hányszor ? 'combien de fois ?' est le pronom/adjectif interrogatif hány?  'combien de ?' muni du suffixe -szor/-szer/-ször, utilisé pour multiplier les nombres : háromszor  'trois fois', négyszer  'quatre fois', ötször  'cinq fois'.

 

5

Expression de la proximité et de l’éloignement. Dans la proposition ne labdázzatok ilyen közel a házhoz 'ne jouez pas au ballon si près de la maison, le mot ilyen implique la proximité. Si Zsuzsa se trouvait loin de la maison, elle dirait olyan közel. De même, dans la phrase Bocsánat, hogy így elragadtattam magam 'Excuse-moi de m’être emportée comme ça', így se traduit exactement par 'de cette façon-ci', par opposition à úgy 'de cette façon-là', par exemple dans Péter jól vezet; vezess te is úgy 'Péter conduit bien ; conduis toi aussi comme ça'. D’autre paires de mots présentant cette opposition, à part ez 'celui/celle-ci, ceci' et az 'celui/celle-là, cela' :

ugyanilyen 'comme celui/celle-ci' ≠ ugyanolyan 'comme celui/celle-là' ;

ugyanennyi 'autant (que ceci)' ≠ ugyanannyi 'autant (que cela)' .

L’opposition proximité éloignement s’exprime par les voyelles également : les mots qui expriment la proximité contiennent principalement les voyelles e, é, i ou í, alors que ceux qui expriment l’éloignement ont les voyelles a, á, o, ó, u ou ú. Vous pouvez le remarquer dans les adverbes itt 'ici', ott 'là-bas', ide [vers ici], oda [vers là-bas].

 

Exercice 1.

Exercice 2.

Exercice 3.

Exercice 4.

Exercice 5.

 

Couvrez la partie en hongrois du texte de départ et des exercices, et reconstituez-les à l’aide de la traduction.

 

 Jeu de mémoire (Pour y accéder, vous avez besoin de WinRAR. Après avoir cliqué sur le lien « Jeu de mémoire », choisissez « Ouvrir », puis ouvrez le dossier qui se présente, après quoi ouvrez le fichier index.html.)

 

Document supplémentaire. Lisez-le et efforcez-vous de le comprendre à l’aide d’un dictionnaire. Si vous n’y arrivez vraiment pas, reportez-vous à la traduction.

 

Annonce immobiliaire sur Internet

 

4 szobás ház, … (18 000 000,00 Ft)

 

…n eladó egy 4 szobás, kertes ingatlan, főút mellett.

A ház 1931-ben épült sóskúti kőből. 3 egybenyíló szoba, előszoba, nagy konyha, fürdőszoba, és még egy különálló szoba van benne. A ház végében műhely van kialakítva. Különálló pince, melléképület van az udvaron.

A telek folytatásában szép gyümölcsös van.

A ház 220 nm-es + udvar, a kert 220 nöles.

Buszmegálló 2 percre, ABC, posta, kisebb maszek üzletek kb. 5 percre vannak.

Csendes, nyugodt helyen van, jó szomszédokkal.

Megközelítés: Kelenföldről 25 perc vonattal, és kb. 10 perc busszal.

 

Kapcsolatfelvétel a hirdetővel:

 

À vos commentaires pour demander des explications supplémentaires, faire des suggestions d’amélioration, signaler des problèmes de fonctionnement, etc.



19/02/2011
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres