Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Leçon 12

12. (tizenkettedik) lecke / Leçon 12

 

12 tizenkettő / douze

 

Egy jó cukrászda

Une bonne pâtisserie

 

Copiez-collez le dialogue dans Webforditas, écoutez-le et répétez-le tout en le lisant, jusqu’à ce que vous le prononciez correctement. (Ne manquez pas de cliquer sur «Hungarian» sous l’espace de saisie avant de cliquer sur «Speech» !)

 

Éva:

Ismered azt a cukrászdát?

Tu connais cette pâtisserie-là ?

[Connais-tu-la celle-là (COD) la pâtisserie (COD) ?

Zsuzsa:

Ismerem.

Je la connais.

Connais-je-la.

Éva:

Milyen a kávéjuk?

Comment est leur café ?

De-quelle-qualité le café-leur ?

Zsuzsa:

Nagyon szeretem a kávéjukat.

J’aime beaucoup leur café.

Très aime-je-le le café-leur (COD).

Éva:

És mivel adják a kávét?

Et avec quoi ils servent le café ?

Et quoi-avec donnent-le le café (COD) ?

Zsuzsa:

Babapiskótával.

Avec des biscuits à la cuillère.

Biscuit-à-la-cuillère-avec.

Éva:

Na, és milyenek a sütemények?

Bon, et comment sont les petits gâteaux ?

Bon, et de-quelle-qualité (pluriel) les petits-gâteaux ?

Zsuzsa:

Azok is nagyon jók.

Ils sont très bons aussi.

Ceux-là aussi très bons.

Éva:

Van jó tortájuk is?

Ils ont de bons gâteaux aussi ?

Est bon gâteau-leur aussi ?

Zsuzsa:

Van.

Ils en ont.

Est.

Éva:

Akkor indulás oda!

Alors allons-y !

Alors départ vers-là-bas !]

 

Les mots nouveaux du texte

 

Noms :

 

babapiskóta, -át, -ája

biscuit à la cuillère, boudoir

indulás, -t, -a

départ

sütemény, -t, -e

petit gâteau

 

Adjectif/pronom interrogatif :

 

milyen?, milyet? (forme de COD irrégulière)

(ici) comment est ?

 

Verbe :

 

ad, -sz

donner

 

Adverbes :

 

nagyon

très

oda

là-bas (avec un verbe impliquant le déplacement vers le lieu en cause)

 

Énoncés communicatifs :

 

Indulás! (appel au départ)

1. Allons-y ! 2. Vas-y !

Ismered a(z) …t? (demande d’information)

Tu connais le/la/les … ?

 

Après avoir étudié le dialogue et son vocabulaire, faites cet exercice pour voir si vous comprenez le texte sans la traduction.

 

Vocabulaire et énoncés communicatifs supplémentaires

 

Repas dans un établissement public

 

büfé, -t, -je

buffet

étterem, éttermet, étterme

restaurant

étlap, -ot, -ja

carte (de restaurant)

menü, -t, -je

menu

kiszolgálás, -t, -a

service (dans un restaurant)

önkiszolgáló, -t, -ja

libre-service

számla, -át, -ája

(ici) addition (au restaurant)

borravaló, -t, -ja

pourboire

 

Récipients et couverts :

csésze, -ét, -éje

tasse

pohár, poharat, pohara

verre (le récipient)

üveg, -et, -e

(ici) bouteille, pot en verre

tál, -at, -a

plat, plateau

tányér, -t, -ja

assiette

kanál, kanalat, kanala

cuillère

kés, -t, -e

couteau

villa, -át, -ája

fourchette

 

Petit déjeuner :

cukor, cukrot, cukra

sucre

dzsem, -et, -je

confiture

kakaó, -t, -ja

(ici) chocolat chaud

kifli, -t, -je

croissant

méz, -et, -e

miel

tea, -át, -ája

thé

tej, -et, -e

lait

vaj, -at, -a

beurre

 

Verbes :

rendel, -sz

commander, passer commande

eszik, -em, -el

manger

iszik, -om, -ol

boire

reggelizik, -em, -el

prendre le petit déjeuner

 

Information

 

Demander une information :

Lenne egy kérdésem. …?

J’aurais une question. … ?

Nem tudja (véletlenül), …?

Vous ne savez pas … ?

Szeretnék kérdezni valamit. …?

Je voudrais demander quelque chose. … ?

Szeretném tudni, hogy …

Je voudrais savoir …

Érdeklődnék, hogy … (à une personne dont la fonction est de renseigner)

Je voudrais savoir …

Tudja, …?

Savez-vous … ?

Dire qu’on ne détient pas une information :

(Sajnálom, de) nem tudom.

[Désolé(e)], je ne le sais pas.

Fogalmam sincs!

Je n’en ai pas la moindre idée !

Informer :

Megtudtam, hogy …

J’ai su/appris que …

Tudja meg, hogy …

Sachez que …

 

Explications

 

1

L’adjectif démonstratif. Dans la phrase Ismered azt a cukrászdát? 'Tu connais cette pâtisserie-là ?', azt est l’adjectif démonstratif az, ici avec la terminaison de COD. En hongrois, la forme de l’adjectif démonstratif ne diffère pas de celle du pronom démonstratif. Comparez : Az a lány a nővérem 'Cette fille-là est ma sœur' – Az a nővérem 'Celle-là est ma sœur' ; Ez a férfi az apám 'Cet homme est mon père' – Ez az apám 'Celui-ci est mon père'. Notez que si le nom qu’il détermine est muni de la terminaison de COD, l’adjectif démonstratif aussi a la même terminaison. En outre, l’adjectif démonstratif est toujours suivi de l’article défini.

 

 

2

Suffixe personnel possessif. Kávéjuk est le nom kávé avec le suffixe personnel possessif de la 3e personne du pluriel. Les variantes de ce suffixe sont -juk, -jük, -uk et –ük, qui se répartissent comme les variantes du suffixe de la 3e personne du singulier. Les correspondances sont les suivantes :

 

-ja-juk : kávéja 'son café' – kávéjuk 'leur café ;

-je-jük : filmje 'son film' – filmjük 'leur film' ;

-a-uk : háza 'sa maison' – házuk 'leur maison' ;

-e-ük : gyereke 'son enfant' – gyerekük 'leur enfant'.

 

L’équivalent du verbe 'avoir' est en hongrois le verbe van 'être'. Pour exprimer la possession, ce verbe est employé à la 3e personne, ayant pour sujet l’objet possédé muni d’un suffixe personnel possessif : van tortájuk 'ils ont du gâteau', mot à mot [est gâteau-leur].

 

 

 3

 Le COD exprimé par un objet possédé se forme par l’ajout de la terminaison du COD au suffixe personnel possessif. À la 3e personne du singulier, le suffixe personnel possessif étant -(j)a ou -(j)e, la terminaison du COD a la variante -t, devant laquelle a et e changent en á, respectivement é : kávéja 'son café'> kávéját 'son café' (COD), filmje 'son film' > filmjét 'son film' (COD). Aux autres personnes, auxquelles le suffixe personnel possessif se termine en consonne, pour les mots ayant des voyelles seulement parmi a, á, o, ó, u, ú ou parmi celles-ci et parmi e, é, i, í, ö, ő, ü, ű, la variante de la terminaison du COD est toujours -at, alors que pour les mots dont les voyelles sont seulement parmi e, é, i, í, ö, ő, ü, ű, c’est toujours -et : Donc kávéjuk 'leur café' > kávéjukat 'leur café' (COD), filmjük 'leur film' > filmjüket 'leur film' (COD).

 

 

4

La terminaison -val/-vel. Les mots mivel 'avec quoi' et piskótával 'avec un/des biscuit(s) à la cuillère' sont munis de la terminaison -val/-vel. Elle correspond principalement à la préposition française 'avec'. En hongrois il n’y a pas de prépositions, par conséquent je traduis littéralement les deux exemples par [quoi-avec] et [biscuit-à-cuillère-avec]. Une grande partie des compléments d’objet indirect et des compléments circonstanciels s’expriment à l’aide de terminaisons. Les variantes de terminaison -val et -vel s’appliquent conformément aux règles de l’harmonie vocalique, comme suit :

 

 

Variantes de terminaison Les autres voyelles du mot
Exemples

1

-val 

seulement a, á, o, ó, u, ú, ou de celles-ci, plus des voyelles de la ligne 2

az igazgatóval 'avec le directeur'

tortával 'avec du gâteau'

egy fiúval 'avec un garçon'

2

-vel

e, é, i, í, ö, ő, ü, ű

egy vevővel 'avec un acheteur'

a leckével 'avec la leçon'

 

 

Cette terminaison aussi provoque les changements a > á et e > é : torta 'gâteau' > tortával 'avec du gâteau', a lecke 'la leçon' > a leckével 'avec la leçon'.

 

5

Le pluriel des noms et des pronoms. Les mots milyenek ? (pronom qui signifie dans le dialogue 'comment sont ?') et sütemények 'gâteaux' sont au pluriel. Ils diffèrent des mots rencotrés jusqu’ici par la variante du suffixe du pluriel. Vous connaissez déjà des mots dont le pluriel a la variante de suffixe -k. Ce sont des mots terminés en voyelle (fiúk 'garçons', erdők 'forêts', hajók 'bateaux', kocsik 'voitures', ők 'eux, elles'), dont certains subissent les changements a > á et e > é : iskola 'école' > iskolák 'écoles', este 'soir' > esték 'soirs'. Les noms et les pronoms terminés en consonne reçoivent généralement les variantes de suffixe -ok, -ek ou -ök. Les noms qui ont le suffixe de COD -at, comme ház 'maison' (COD házat), ont au pluriel aussi une variante de suffixe avec a: házak 'maisons', urak 'messieurs', halak 'poissons'. Désormais je donnerai aussi la forme de pluriel des noms et des pronoms nouveaux.

 

 

6

Conjugaison définie. Adják est le verbe ad 'donner' à l’indicatif présent, 3e personne du pluriel, conjugaison définie. Les variantes de terminaison à cette personne sont -ják et -ik, en fait le pluriel formé avec -k des terminaisons de la 3e personne du singulier.

 

 

7

L’adverbe oda 'là-bas' implique le déplacement vers le lieu en cause, à la différence de ott de même sens, déjà rencontré, qui ne l’implique pas. Comparez : Ők ülnek ott 'Ce sont eux qui sont assis là-bas' et Ők ülnek oda 'Ce sont eux qui s’asseyent là-bas'.

 

Exercice 1.

Exercice 2.

Exercice 3.

Exercice 4.

 

Couvrez la partie en hongrois des dialogues de départ et des exercices, et reconstituez-les à l’aide de la traduction.

 

Jeu – Chassez l’intrus !

 

Documents supplémentaires. Lisez-les et efforcez-vous de les comprendre à l’aide d’un dictionnaire. Si vous n’y arrivez vraiment pas, reportez-vous à la traduction.

 

Nevessünk egy kicsit 

Rions un peu

 

– Mennyibe kerül egy szelet csokoládétorta? – kérdezi a csinos hölgy a cukrászdában.

– Csak egy csókba! – jópofáskodik a cukrász.

– Akkor kérek három szeletet – mondja határozottan a hölgy, majd hátrafordul:

– Nagyi, fizetnél helyettem?

 

Arisztid és Tasziló* ülnek egy teaházban. Esznek, isznak, jól mulatnak, míg végül csak két teasütemény marad: egy kisebb és egy nagyobb. Elkezdik kínálni egymásnak:

– Vegyél te, Arisztid!

– Á, dehogy, vegyél te, Tasziló!

Végül Tasziló kiveszi a nagyobbat, mire Arisztid megjegyzi:

– Tudod, Tasziló, ez bunkóság volt.

– Miért, te melyiket vetted volna el a helyemben?

– Természetesen a kisebbiket.

– Hát ott van.

 

* Ce sont deux personnages classiques des blagues hongroises.

 

À vos commentaires pour demander des explications supplémentaires, faire des suggestions d’amélioration, signaler des problèmes de fonctionnement, etc.



13/11/2010
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres