Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Nombres

Formes

 

a) Les nombres cardinaux

 

Les chiffres (avec leur forme de COD) :

0 : nulla -át, -ák

1 : egy, -et

2 : kettő, -t

3 : három, hármat

4 : négy, -et

5 : öt, -öt

6 : hat, -ot

7 : hét, hetet

8 : nyolc, -at

9 : kilenc, -et

 

Les mêmes formes sont utilisées seules, quand on compte, et en tant qu’adjectifs, sauf kettő 'deux', qui a la forme d’adjectif két. Cependant, kettő est employé, rarement, il est vrai, à valeur adjectivale, pour éviter la confusion avec un autre nombre, hét 'sept', par exemple dans l’expression de l’heure : tizennégy óra kettő perc '14 heures, 2 minutes'.

 

Les dizaines :

10 : tíz, -et

20 : húsz, -at

30 : harminc, -at

40, 50, 60, 70, 80 et 90 se forment à partir des chiffres des dizaines, avec le suffixe -van/-ven : negyven, -et ; ötven, -et ; hatvan, -at ; hetven, -et ; nyolcvan, -at ; kilencven, -et.

 

100 : száz, -at, -ak

1000 : ezer, ezret, ezrek

1 000 000 : egy millió, -t, -k

1 000 000 000 : egy milliárd, -ot, -ok

 

Les nombres de 11 à 19 et de 21 à 29 se forment comme ceci : le chiffre des dizaines, leur voyelle étant abrégée + le suffixe -n/-on/-en/-ön + le chiffre des unités : tizenegy, -et 'onze' (littéralement 'dix-sur-un'), huszonnégy, -et 'vingt-quatre', etc.

 

Au-delà de 31, les nombres se forment par composition directe : harminchárom, -hármat 'trente-trois', százötvenkettő, -t '152', etc.

 

Les nombres substantivés reçoivent les mêmes terminaisons de compléments du verbe que les noms : Látom mind az ötöt 'Je vois tous les cinq', mind az ötben 'dans tous les cinq', etc. Utilisés en tant qu’adjectifs, les nombres se soumettent à la règle de ne pas s’accorder en fonction d’épithète, et d’être toujours suivis du nom au singulier : az öt embernek 'aux cinq hommes'.

 

b) Les nombres fractionnaires se forment à partir des cardinaux, avec le suffixe -ad/-ed/-öd. Quelques-un subissent des changements phonétiques : három > harmad, -ot 'tiers', négy > negyed, -et 'quart', hét > heted, -et 'septième', tíz > tized, -et 'dixième', húsz > huszad, -ot 'vingtième', ezer > ezred, -et 'millième'. Seule la moitié est exprimée par un mot à part, fél, felet.

 

c) Les nombres ordinaux se forment à partir des nombres fractionnaires, avec le suffixe -ik : harmadik, -at 'troisième', negyedik, -et 'quatrième', ötödik, -et 'cinquième', hatodik, -at 'sixième', hetedik, -et 'septième', nyolcadik -at 'huitième', kilencedik, -et 'neuvième', tizedik, -et 'dixième', huszadik, -at 'vingtième', huszonhatodik, -at 'ving-sixième', negyvenötödik, -et 'quarante-cinquième'. Il y a deux exceptions : első, -t 'premier', un mot à part, sans le suffixe -ik, et második, -at 'deuxième', formé du mot más 'autre', mais les ordinaux dérivés des dizaines + 1 sont réguliers : huszonegyedik 'vingt et unième', harmincegyedik 'trente et unième', huszonkettedik 'vingt-deuxième', harminckettedik 'trente-deuxième'.

 

Suffixes qui peuvent s’ajouter aux nombres

 

-as/-es/-os/-ös

 

Avec ce suffixe on forme des noms qui constituent les appellations des nombres : egyes 'un' ötös 'cinq', hatos 'six', százas 'cent'. Certaines formations ont des particularités, telle la chute de la dernière voyelle (három > hármas 'trois', ezer > ezres 'mille') et la chute du ő final : kettő > kettes 'deux'. Exemples d’utilisation :

• en tant que noms :

– simple appellation du nombre : A tizenhármas szerencsés szám 'Le treize est un nombre chanceux' ;

– pour dénommer les notes scolaires : Ötösöm van matematikából 'J’ai 5 en maths' (la note la meilleure en Hongrie, 1 étant la pire) ;

• en tant qu’adjectifs :

– pour désigner les pièces dans un immeuble : a százkilences szoba 'la chambre 109' ;

– pour désigner les lignes de transports en commun : a hatos busz 'le bus ligne 6'.

 

On peut ajouter ce suffixe à un nombre écrit en chiffres aussi : 1-es, 5-ös, 6-os, 100-as, 13-as.

 

-an/-en

 

Le numéral muni de ce suffixe exprime le nombre de personnes présentes dans une situation. Son application comporte les mêmes particularités que celle du suffixe -as/-es/-os/-ös. Il y a chute de la dernière voyelle dans kettő > ketten 'deux', három > hárman 'trois', ezer > ezren 'mille'.

 

Exemples en phrases : Csak mi ketten vagyunk 'Il n’y a que nous deux', Hárman voltunk ott 'Nous y étions trois', Négyen szálltunk be a kocsiba 'Nous sommes montés à quatre dans la voiture', Néhány ezren jöttek el 'Quelques milliers sont venus'.

 

La question pour le complément ainsi formé est hányan? 'combien ?'

 

-szor/-szer/-ször

 

Avec les nombres cardinaux, ce suffixe est utilisé pour former des adverbes qui expriment combien de fois un procès* a lieu, ainsi que le multiplicateur dans l’opération arithmétique de multiplication : háromszor 'trois fois', négyszer 'quatre fois', ötször 'cinq fois' : Kétszer kerestelek, de nem voltál otthon 'Je t’ai cherché deux fois mais tu n’étais pas chez toi', Hatszor hat harminchat '6 × 6 = 36'. Le mot interrogatif correspondant est hányszor 'combien de fois ?'

 

Ce suffixe s’applique aux nombres fractionnaires aussi, pour exprimer la place d’un procès dans une série de procès : harmadszor '(pour) la troisième fois', negyedszer '(pour) la quatrième fois', ötödször '(pour) la cinquième fois'. Exceptions : először '(pour) la première fois', másodszor '(pour) la deuxième fois'. Exemple en phrase : Már hetedszer mondom neked, hogy ne csináld ezt! 'Je te dis pour la septième fois de ne pas faire ça !' Mot interrogatif : hányadszor? '(pour) la combientième fois ?'

 

Le suffixe personnel possessif -a/-e de la 3e personne du singulier

 

Ce suffixe est ajouté aux nombres ordinaux pour exprimer la date : március tizenharmadika 'le 13 mars' (littéralement 'mars treizième-son'), augusztus negyedike 'le 4 août'. Le nombre ordinal első 'premier' se voit ajouter la variante de suffixe personnel possessif -je et présente l’irrégularité de changer ő en e : május elseje 'le 1er mai'. Lorsqu’on écrit la date en chiffres, le suffixe personnel possessif suivi d’une éventuelle terminaison de complément du verbe ou d’un autre suffixe s’ajoute au nombre par un trait d’union, dans la variante exigée par l’harmonie vocalique. Exemples : március 13-a 'le 13 mars', Március 13-án jövök 'Je viens le 13 mars', december 12-e 'le 12 décembre', December 12-ét várjuk 'Nous attendons le 12 décembre', a május 1-ei események 'les événements du 1er mai.

_______________________

 

* Action ou état exprimés par un verbe.

 

Exercices :

 

Leçon 21, 5

Leçon 21, 6 (Pour y accéder, vous avez besoin d’un programme de décompression qui prend en charge les fichier .rar.)

Leçon 28, 6

Leçon 32, 4

Leçon 32, 5

Leçon 34, 1

Leçon 35, 2



30/11/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 182 autres membres