Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Pronoms relatifs

Les pronoms relatifs hongrois ont la forme des pronoms interrogatifs, précédée de la voyelle :

Ami (de mi? 'quoi ?') (pluriel amik) se réfère généralement à :

– des notions abstraites ou des actions : Nem tudnád legalább egyszer azt csinálni, amit anyád mond? 'Tu ne pourrais pas faire pour une fois ce que ta mère te dit ?' ;

– des choses : Ő ette meg az egész csokit, amit vettél nekünk 'C’est lui qui a mangé tout le chocolat que tu nous as acheté'.

Aki (de ki? 'qui ?') (pluriel akik) se réfère à des personnes : Ki az a nő, aki ott áll? 'Qui est la femme qui se tient là-bas ?'

Amelyik (de melyik? 'lequel, laquelle ?') (pluriel amelyek) se réfère à une personne ou une chose considérée parmi d’autres : Az a szék, amelyikre leült, nem kényelmes 'La chaise sur laquelle vous vous êtes assis(e) n’est pas confortable'.

 

Le pronom relatif reçoit les mêmes terminaisons que le nom, conformément à sa fonction dans la proposition qu’il introduit. Par exemple -t/-et s’il est COD (les deux premiers exemples), -re (le dernier exemple) ou une autre terminaison s’il est un autre type de complément. Il ne reçoit aucune terminaison s’il est sujet (le troisième exemple).

 

Quant à la construction de la phrase complexe où on utilise un pronom relatif, celui-ci est très souvent anticipé dans la proposition principale par le démonstratif az, comme dans le premier exemple. Conformément à la norme orthographique hongroise, avant le pronom relatif on met toujours une virgule, comme avant tout mot qui introduit une proposition subordonnée.

 

Exercice :

 

Leçon 37, 3



01/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres