Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Le verbe – l’impératif-subjonctif

Le hongrois ne distingue pas l’impératif du subjonctif quant à la forme mais seulement quant à son emploi. Pour ce qui est de la forme, il correspond de plus près au subjonctif présent français, ayant toutes les formes personnelles.

 

Formation

 

Cette forme verbale a en général pour marque le suffixe -j ajouté à la racine ou au thème* du verbe. Exemples à la conjugaison indéfinie :

 

vár attendre
   
várjak que j’attende
várj(ál) que tu attendes / attends !
várjon qu’il/elle attende / attendez ! (vouvoiement, singulier)
várjunk que nous attendions / attendons !
várjatok que vous attendiez / attendez ! (tutoiement, pluriel)
várjanak qu’ils/elles attendent / attendez ! (vouvoiement, pluriel)

 

énekel chanter
   
énekeljek que je chante
énekelj(él) que tu chantes / chante !
énekeljen qu’il/elle chante
énekeljünk que nous chantions / chantons !
énekeljetek que vous chantiez / chantez !
énekeljenek qu’ils/elles chantent / chantez !

 

küld envoyer
   
küldjek que j’envoie
küldj(él) que tu envoies / envoie !
küldjön qu’il/elle envoie / envoyez !
küldjünk que nous envoyions / envoyions !
küldjetek que vous envoyiez / envoyez !
küldjenek qu’ils/elles envoient / envoyez !

 

À la conjugaison définie :
 

vár attendre
   
várjam que je l’/les attende
várjad / várd que tu l’/les attendes / attends-le/la/les !
várja qu’il/elle l’/les attende / attendez-le/la/les !
várjuk que nous l’/les attendions / attendons-le/la/les !
várjátok que vous l’/les attendiez / attendez-le/la/les !
várják qu’ils/elles l’/les attendent / attendez-le/la/les !

 

énekel chanter
   
énekeljem que je le/la/les chante
énekeljed / énekeld que tu le/la/les chantes / chante-le/la/les !
énekelje qu’il/elle le/la/les chante / chantez-le/la/les !
énekeljük que nous le/la/les chantions / chantons-le/la/les !
énekeljétek que vous le/la/les chantiez / chantez-le/la/les !
énekeljék qu’ils/elles le/la/les / chantez-le/la/les !

 

küld envoyer
   
küldjem que je l’/les envoie
küldjed / küldd que tu l’/les envoies / envoie-le/la/les !
küldje qu’il/elle l’/les envoie / envoyez-le/la/les !
küldjük que nous l’/les envoyions / envoyons-le/la/les !
küldjétek que vous l’/les envoyiez / envoyez-le/la/les !
küldjék qu’ils/elles l’/les envoient / envoyez-le/la/les !

 

À noter qu’à la 2e personne du singulier il y a deux variantes correctes.

 

Beaucoup de verbes présentent une assimilation entre le suffixe -j- de l’impératif-subjonctif et la consonne finale du radical ou du thème du verbe :

 

1. Pour les verbes ayant la racine/le thème terminé en s, sz ou z, le suffixe -j- est complètement assimilé par les premières, par conséquent elles s’allongent : keres 'chercher' > keressen, úszik 'nager' >ússzon, néz 'regarder' > nézzen, reggelizik 'prendre le petit déjeuner' > reggelizzen. Cela fait que :

• à la 1ère personne du pluriel, conjugaison indéfinie, la seule différence entre l’indicatif présent et l’impératif-subjonctif est la longueur de ces consonnes : keresünk 'nous cherchons' – keressünk 'que nous cherchions, cherchons !' ; úszunk 'nous nageons' – ússzunk 'que nous nagions, nageons !' ; hozunk 'nous apportons' – hozzunk 'que nous apportions, apportons !' ;

• à la conjugaison définie il y a des formes personnelles communes pour l’indicatif présent et l’impératif-subjonctif :

– quatre formes dans le cas des verbes avec des variantes de terminaison contenant les voyelles a, á, o et u :

 

  Indicatif présent Valeur de subjonctif Valeur d’impératif
hozza il/elle l’/les apporte, vous l’/les apportez qu’il/elle l’/les apporte, que vous l’/les apportiez apportez-le/la/les ! (vouvoiement, singulier)
hozzuk nous l’/les apportons que nous l’/les apportions apportons-le/la/les !
hozzátok vous l’/les apportez que vous l’/les apportiez apportez-le/la/les ! (tutoiement, pluriel)
hozzák ils/elles l’/les apportent, vous l’/les apportez qu’ils/elles l’/les apportent, que vous l’/les apportiez apportez-le/la/les ! (vouvoiement, pluriel)

 

– une forme dans le cas des verbes avec des variantes de terminaison contenant les voyelles e, é et ü : keressük 'nous le/la/les cherchons', 'que nous le/la/les cherchions' / cherchons-le/la/les !'

 

2. Pour les verbes ayant la racine/le thème en ít ou en consonne (autre que sz) + t, la marque devient -s, qui assimile le t dans la parole, ts se prononçant [tch], assimilation qui n’est pas rendue à l’écrit : tanít 'enseigner' > tanítson, költ 'dépenser' > költsön.

 

3. Pour les verbes ayant la racine/le thème en voyelle (autre que í) + t, la marque devient également -s, qui assimile totalement le t et s’allonge, ce qui est rendu par écrit aussi : dolgoztat 'faire travailler' > dolgoztasson, fizet 'payer' > fizessen.

 

4. Pour les verbes ayant la racine/le thème en szt, la marque devient -sz et s’allonge, alors que le t tombe’: fogyaszt 'consommer' > fogyasszon.

 

Un verbe qui a la particularité de recevoir une voyelle avant la consonne finale de sa racine à toutes les personnes de l’impératif-subjonctif est fürdik 'se baigner' : fürödjek, etc.

 

Verbes irréguliers

 

megy 'aller' : menjek, menj(él), menjen, menjünk, menjetek, menjenek

alszik 'dormir' : aludjak, aludj(ál), aludjon, aludjunk, aludjatok, aludjanak

fekszik 'être couché' : feküdjek, feküdj(él), feküdjön, feküdjünk, feküdjetek, feküdjenek

jön 'venir' : jöjjek, jöjj(él), jöjjön, jöjjünk, jöjjetek, jöjjenek. Les formes jöjj(él), jöjjünk et jöjjetek, utilisés aussi bien avec leur valeur impérative qu’avec celle de subjonctif, ont les formes alternatives gyere! 'viens !', gyerünk! 'allons !' et gyertek! 'venez !' respectivement, employées seulement comme impératifs.

 

L’impératif-subjonctif du verbe correspondant à 'être' est celui du verbe lesz : legyek, legyél/légy, legyen, legyünk, legyetek, legyenek.

 

L’impératif-subjonctif des verbes suivants ressemble à celui de lesz :

 

• verbes qui ont les deux conjugaisons et deux formes à la 2e personne du singulier, aux deux conjugaisons :

 

tesz 'mettre' vesz 'prendre'
Conjugaison indéfinie Conjugaison définie Conjugaison indéfinie Conjugaison définie
tegyek
tegyél / tégy
tegyen
tegyünk
tegyetek
tegyenek
tegyem
tegyed / tedd
tegye
tegyük
tegyétek
tegyék
vegyek
vegyél / végy
vegyen
vegyünk
vegyetek
vegyenek
vegyem
vegyed / vedd
vegye
vegyük
vegyétek
vegyék
  tegyelek   vegyelek

 

• verbes qui ont les deux conjugaisons et une seule forme à la 2e personne du singulier, conjugaison indéfinie :

 

eszik 'manger' iszik 'boire' visz 'porter'
Conjugaison indéfinie Conjugaison définie Conjugaison indéfinie Conjugaison définie Conjugaison indéfinie Conjugaison définie
egyek
egyél
egyen
együnk
egyetek
egyenek
egyem
egyed / edd
egye
együk
egyétek
egyék
igyak
igyál
igyon
igyunk
igyatok
igyanak
igyam
igyad / idd
igya
igyuk
igyátok
igyák
vigyek
vigyél
vigyen
vigyünk
vigyetek
vigyenek
vigyem
vigyed / vidd
vigye
vigyük
vigyétek
vigyék
          vigyelek

 

Le verbe hisz 'croire' a de plus la particularité de doubler le gy :

 

Conjugaison indéfinie Conjugaison définie
higgyek
higgyél
higgyen
higgyünk
higgyetek
higgyenek
higgyem
higgyed / hidd
higgye
higgyük
higgyétek
higgyék
  higgyelek

 

Emploi

 

En proposition subordonnée, cette forme verbale peut avoir la fonction :

• du subjonctif présent français : Azt akarom, hogy maradjatok itt 'Je veux que vous restiez ici' ;

• de l’infinitif en proposition infinitive : Mondtam már, hogy ne labdázzatok itt 'Je vous ai déjà dit de ne pas jouer au ballon ici'.

 

En proposition indépendante, cette forme a la valeur de l’impératif, c’est-à-dire qu’elle exprime :

• l’ordre ou le conseil à la forme affirmative : Várjatok! 'Attendez !

• l’interdiction ou la dissuasion à la forme négative : Ne mozogjon, se ne beszéljen! 'Ne bougez pas et ne parlez pas non plus !'

 

À noter que, à la différence des autres modes, où les mots négatifs utilisés sont nem 'non, ne' et se(m), à l’impératif-négatif, la négation se réalise avec ne 'ne' et se.

 

__________________________

 

* Le thème d’un verbe est constitué de sa racine + au moins un suffixe. Par exemple, le thème de várhat 'pouvoir attendre' est formé de la racine vár 'attend' et le suffixe -hat, qui exprime le caractère permis de l'action.'

 

Exercices :

 

Leçon 23, 4

Leçon 23, 5

Leçon 24, 3

Leçon 24, 4



02/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres