Le hongrois avec András

Le hongrois avec András

Le verbe – préfixes verbaux

Les préfixes qui s’attachent à des verbes proviennent pour la plupart d’adverbes, mais il y en a aussi qui sont à l’origine des postpositions ou même des noms. Certains des préfixes sont utilisés en tant que terminaisons de compléments du verbe aussi. Ces préfixes sont nombreux. En voici quelques-uns :

 

Préfixe verbal Sens initial Exemple Le verbe sans préfixe
abba- 'en cela' abbahagy valamit 'cesser de faire quelque chose' hagy 'laisser'
agyon- 'sur le cerveau' agyonüt valakit 'assommer qqn' üt 'frapper'
agyondicsér valakit 'vanter exagérément qqn' dicsér 'vanter'
át- 'à travers' átmegy valamin 'traverser qqch' megy 'aller'
átgondol valamit 'soumettre qqch à une réflexion complète' gondol 'réfléchir'
be- 'vers l’intérieur' bemegy 'entrer' megy 'aller'
bebizonyít valamit 'prouver qqch complètement' bizonyít 'prouver'
bele- 'vers l’intérieur de cela' beleesik valamibe 'tomber dans qqch' esik 'tomber'
beleszeret valakibe 'tomber amoureux de qqn' szeret 'aimer'
el- 'vers ailleurs' elmegy 'partir' megy 'aller'
elolvas valamit 'lire qqch complètement' olvas 'lire'
elő- 'vers l’avant, à découvert' elővesz valamit 'sortir qqch (jusqu’alors invisible) vesz 'prendre'
előad 1. 'interpréter (dans un spectacle) ; 2. donner une conférence, un cours' ad 'donner'
észre- 'sur la raison' észrevesz valamit 'remarquer qqch, s’apercevoir de qqch' vesz 'prendre'
fel- 'vers le haut' felmegy 'monter' megy 'aller'
felszólal 'prendre la parole (en public)' szólal 'parler'
haza- 'vers chez soi' hazamegy 'rentrer chez soi' megy 'aller'
hozzá- 'à cela' hozzátesz valamit 'ajouter qqch' tesz 'mettre'
hozzáfog valamihez 'commencer à faire qqch' fog 'tenir'
ide- 'vers ici' idejön 'venir ici' jön 'venir'
ki- 'vers l’extérieur' kimegy 'sortir' megy 'aller'
kidolgoz valamit 'réaliser qqch par un travail' valamivé dolgoz valamit 'transformer qqch en qqch par un travail'
kölcsön- 'emprunt, prêt, à crédit' kölcsönad valamit 'prêter qqch' ad 'donner'
körül- 'autour de' körülnéz 'regarder autour de soi' néz 'regarder'
le- 'vers le bas' lemegy 'descendre' megy 'aller'
lerajzol valamit 'dessiner qqch complètement' rajzol 'dessiner'
meg- pas de sens concret
megeszik valamit 'manger qqch complètement' eszik 'manger'
oda- 'vers là-bas' odamegy 'aller là-bas, y aller' megy 'aller'
odavan valamiért 'être passionné de qqch' van 'être'
össze- 'l’un vers l’autre' összetesz 'mettre ensemble' tesz 'mettre'
összepiszkol valamit 'salir qqch complètement' piszkol 'salir'
túl- 'au-delà de' túlmegy valamin 'dépasser qqch (en se déplaçant)' megy 'aller'
túlél valamit 'survivre à qqch' él 'vivre'
végig- 'jusqu’au bout' végigolvas valamit 'lire qqch jusqu’au bout' olvas 'lire'
vissza- 'en retour' visszamegy 'retourner (à l’endroit où on était) megy 'aller'

 

Les préfixes verbaux ont plusieurs fonctions, dont voici les principales :

• Le préfixe change plus ou moins le sens lexical du verbe sans préfixe ou muni d’un autre préfixe. De tels préfixes ont un sens concret, le plus souvent local. Exemples avec le verbe megy 'aller' : átmegy valamin 'traverser qqch', bemegy 'entrer', belemegy valamibe 'entrer dans qqch', elmegy 'partir', felmegy 'monter', hazamegy 'rentrer chez soi', hozzámegy valamihez 'aller à qqch', kimegy 'sortir', körülmegy 'aller tout autour', lemegy 'descendre', odamegy 'aller là-bas, y aller', végigmegy 'aller jusqu’au bout', visszamegy 'retourner'.

• En fonction du contexte, les préfixes peuvent aussi avoir une fonction grammaticale, celle d’exprimer le caractère accompli de l’action.

– Cette fonction peut être remplie simultanément avec la fonction lexicale :

Action non accomplie ou répétée

Action accomplie et unique

Gyakran utazott

'Il/Elle voyageait souvent'

Egyszer átutazott Magyarországon

'Une fois, il/elle a voyagé en traversant la Hongrie

Ment lassan az utcán,

'Il/Elle marchait lentement dans la rue

és egyszercsak bement egy üzletbe

et, tout à coup, il/elle est entré(e) dans un magasin'

Gyakran úszott a Dunában

'Il/Elle nageait souvent dans le Danube

Egyszer leúszott Budapestig

'Une fois, il/elle a nagé (en aval) jusqu’à Budapest'

 

– Certains préfixes qui, utilisés avec certains verbes, ont un sens concret, perdent ce sens s’ils sont attachés à d’autres verbes, avec lesquels ils ont seulement la fonction d’exprimer le caractère accompli de l’action :

Action non accomplie ou répétée

Action accomplie et unique

Tegnap este azt a könyvet olvastam,

'Hier soir je lisais le livre

amelyet a feleségem már elolvasott.

que ma femme avait déjà lu'

Dolgoztam a terven, mert nem tudtam,

'J’ai travaillé au projet, parce que je ne savais pas

hogy egy kolléga már kidolgozta.

qu’un collègue l’avait déjà terminé'

Én még mindig rajzoltam azt a modellt,

'Moi, je dessinais encore le modèle

amelyet a testvérem már lerajzolt

que mon frère avait déjà dessiné'

 

Le préfixe le-, par exemple, a le sens concret 'vers le bas' dans le verbe leúszott, mais dans le verbe lerajzolt il exprime le caractère accompli de l’action.

 

– Un préfixe qui n’a pas de sens concret est meg- :

Action non accomplie ou répétée

Action accomplie et unique

Nem mindig veszek csokoládét,

'Je n’achète pas toujours du chocolat,

de ha jót látok, megveszem

mais si j’en vois un bon, je l’achète'

 

Le caractère accompli de l’action n’est pas toujours exprimé par un préfixe mais seulement par le contexte. Exemple : Péter vett egy kocsit. 'Péter a acheté une voiture'. Par ailleurs, un préfixe n’exprime pas toujours l’accompli : Tibi mindig kölcsönadta nekem a biciklijét, amikor kértem 'Tibi me prêtait toujours son vélo quand je le lui demandais', mais Tegnap Tibi kölcsönadta nekem a biciklijét. 'Hier, Tibi m’a prêté son vélo'.

 

Le préfixe verbal peut être utilisé à toute forme modale et temporelle d’un verbe. Avec un verbe à l’indicatif présent, il exprime en fait une action qui sera accomplie dans le futur : Még nem csináltam ilyesmit, de megpróbálom 'Je n’ai encore rien fait de pareil mais je vais essayer'.

 

Le préfixe des verbes dont on dérive des noms et des adjectifs se conserve avec les mots dérivés. C’est le cas, par exemple, des noms avec le suffixe -ás/-és (bemutatkozik 'se présenter' > bemutatkozás 'présentation', túlél valamit 'survivre à qqch' > túlélés 'le fait de survivre') et des adjectifs avec -atlan/-etlen (elad 'vendre' > eladatlan 'invendu', kifizet 'payer' > kifizetetlen 'non payé').

 

Détachement du préfixe verbal

 

Le préfixe verbal doit parfois être détaché du verbe. Il y a plusieurs situations qui l’exigent :

1. Aux formes simples du verbe, le préfixe se détache et suit le verbe :

• s’il y a une partie de la phrase mise en relief autre que le verbe : Ezt az asztalt vesszük meg 'C’est cette table que nous allons acheter' (par contre, sans mise en relief : Megvesszük ezt az asztalt 'Nous allons acheter cette table') ;

• en phrase négative : Nem vesszük meg ezt az asztalt 'On ne va pas acheter cette table' ;

• en phrase interrogative partielle : Mikor vesszük meg azt az asztalt? 'Quand allons-nous acheter la table ?' ;

• en phrase impérative : Vegyük meg ezt az asztalt! 'Achetons cette table !'

2. Au futur avec le verbe auxiliaire fog + l’infinitif et à l’infinitif subordonné à un verbe à un mode personnel, s’il n’y a pas de partie de phrase mise en relief, la forme verbale à un mode personnel s’interpose entre le préfixe et l’infinitif : Meg fogom tanulni a leckét 'Je vais apprendre la leçon' (par contre, avec mise en relief : A leckét fogom megtanulni 'C’est la leçon que je vais apprendre', Én fogom megtanulni a leckét 'C’est moi qui vais apprendre la leçon').

3. Dans la construction passive avec le verbe van/volt/lesz 'être' à la forme affirmative et le gérondif du verbe à sens plein, le verbe 'être' se place entre le préfixe et le gérondif : A csap el van zárva 'Le robinet est fermé'.

 

Le préfixe verbal en tant que substitut du verbe

 

Pour éviter la répétition du verbe à préfixe, celui-ci peut être utilisé à la place du verbe dans les situations suivantes :

• dans la même phrase, si le préfixe est également adverbe : Az egyik kiránduló felmegy, a másik le 'L’un des randonneurs monte, l’autre descend' ;

• pour répondre affirmativement à une question totale, à la place de igen 'oui'. Avec cette fonction, il peut être suivi d’un mot qui le renforce, tel le pronom personnel én 'moi' ou un adverbe comme bizony 'ma foi' ou hát 'ma foi' : – Már holnap elmegy? – El (bizony) '– Vous partez déjà demain ? – (Ma foi,) oui'.

 

Exercices :

 

Leçon 16, 1

Leçon 17, 1

Leçon 17, 2

Leçon 19, 1

Leçon 19, 2

Leçon 19, 3

Leçon 20, 10

Leçon 23, 2

Leçon 23, 3

Leçon 24, 4

Leçon 27, 3

Leçon 28, 4

Leçon 29, 2

Leçon 35, 3

Leçon 36, 1



03/12/2014
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 182 autres membres